Chœur Résonances, Genève

Le chœur Résonances a été créé par Jacqueline Bruyere en 1991 au sein du Conservatoire Populaire de Musique Danse Théâtre de Genève.

Il est composé de trente-cinq choristes amateurs enthousiastes.

Il est un outil de développement et de formation : c’est par leur pratique constante que les choristes progressent dans la connaissance et l’interprétation musicale, ainsi que dans leur développement vocal. Tous peuvent vivre la musique dans ce qu’elle a de plus universel.

Au fil des ans, le chœur découvre un répertoire riche et varié, allant des œuvres a capella de Palestrina, Lassus, Victoria, Saint-Saëns, Poulenc, Stravinsky, à un répertoire avec diverses formations instrumentales et orchestrales, notamment la Messe de sainte Cécile de Haydn, la Messe en do mineur et le Requiem de Mozart, la Messe en mi bémol majeur de Schubert, le Stabat Mater de Dvorak, le Requiem de Verdi, le Requiem de Fauré, la Messe en do dièse mineur de Vierne, le Requiem de Duruflé, la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Magnificat et le Gloria de Rutter, les Ceremony of Carols de Britten. Il a remporté récemment un grand succès en interprétant Ein Deutsches Requiem de Brahms, dans la version avec deux pianos et timbales, lors de concerts donnés à Genève à l’occasion du 25eme anniversaire du chœur.

Le chœur Résonances entreprend régulièrement des voyages qui l’ont amené à se produire en Chine, dans la cathédrale de Beijing, en France : basilique de Vézelay, cathédrales de Chartres et de Strasbourg ; à Pragues, où il a chanté le Stabat Mater de Dvorak avec l’orchestre de Radio Pragues. Il a participé au Festival International de Musique Universitaire de Belfort, ainsi qu’au Festival Choral International de Rhodes en Grèce. A Pâques 2010 le chœur Résonances a donné plusieurs concerts en Syrie, à Alep et à Damas. A Pâques 2014 il a chanté la Spatzenmesse de Mozart pour la messe de Pâques de la communauté chrétienne de la paroisse de Cizhong, dans la région autonome du Tibet.

En raison de la récente retraite de professeur au CPMDT de sa directrice, le chœur a pris son autonomie et vient de constituer l’association « Chœur Résonances de Genève ».

Après avoir étudié le piano au Conservatoire Royal de musique de Mons en Belgique, puis l’orgue et le clavecin à Genève, Jacqueline Bruyère fait une formation de direction chorale et fonde en 1991 le chœur « Résonances » au sein du Conservatoire Populaire de Musique Danse Théâtre de Genève, institution dans laquelle elle a enseigné depuis 1977.
Spécialisée dans l’enseignement aux adultes elle y crée des classes de formation pour choristes et de lecture pour chanteurs parallèlement à sa carrière de professeur de formation musicale.
A la tête du chœur « Résonances » depuis 25 ans Jacqueline Bruyère a dirigé de très nombreux concerts, traversant les plus grandes œuvres du répertoire choral sacré.
Jacqueline Bruyère a pris sa retraite de professeur du CPMDT en juin 2016 et poursuit sa carrière de cheffe de chœur  en continuant d’assurer la direction  artistique du « Chœur Résonances de Genève » tout récemment constitué en association .

Site officiel

Chœur Calliope, Lausanne

Dirigé depuis sa création par Florence Grivat Favre le chœur Calliope a fêté ses 40 ans de musique en 2015 !

Après avoir exploré une partie du répertoire de l’oratorio en présentant des œuvres telles que le Gloria de Vivaldi et la Petite messe solennelle de Rossini, Calliope fait  sa première incursion remarquée dans le registre scénique avec La Belle Hélène d’Offenbach en 1983 au Théâtre municipal de Lausanne. Le chœur Calliope n’hésite pas à relever des défis et le démontre en interprétant, par exemple, le Requiem de Duruflé à quatre centsmètres sous terre dans les Salines de Bex en 1993.

Au fil des années, les spectacles avec mises en scène s’enchaînent : The Fairy Queen (Purcell), Goyescas (Granados), le Roi Arthur (Purcell), Didon et Enée (Purcell) et finalement Eros et Psyché (Lee Maddeford) une fantaisie musicale créée le 31 décembre 2007. Avec Denis Maillefer, Christophe Balissat, Diane Decker et Robert Bouvier pour les mises en scène de ces divers spectacles. En 2014, c’est François Rochaix qui met en scène une création du compositeur Guy Bovet sur le thème du cirque.

Son goût pour les spectacles n’empêche pas le chœur Calliope d’offrir toute une palette de concerts de texture plus classique a capella ou avec accompagnement d’orchestre comme les Vêpres de Rachmaninov, le Requiem de Theodorakis, le Pèlerinage de la Rose de Schumann, le Requiem de Fauré, le Stabat Mater de Haydn, etc.

Calliope a aussi eu l’occasion de s’associer à plusieurs reprises avec des formations professionnelles : en 2003 pour la Cantate Saint-Nicolas de Britten avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, et en décembre 2005 pour la Messe en mi bémol de F. Schubert et le Requiem de G. Finzi avec le même ensemble à la Cathédrale ; en octobre 2008 avec le Sinfonietta de Lausanne pour le Requiem d’Antonin Dvorak à la salle Métropole à Lausanne. Sous la baguette d’Hervé Klopfenstein et en colaboration avec le chœur Laudate Deum, il a donnée le Requiem de Verdi au Victoria Hall et à la Cathédrale de Lausanne en novembre 2013.

Plus récemment, c’est un programme consacré à trois cantates de Bach qu’il a interprété en 2015 à l’église Saint-François à Lausanne puis à Lisbonne au moment de l’Ascension. A l’automne, il retrouvait l’Orchestre de Chambre de Lausanne pour le Requiem de Mozart et un oratorio de Fanny Mendelssohn à la Cathédrale. En mai 2016, il interprétait une œuvre d’actualité, la Messe pour la Paix – l’Homme armé de Karl Jenkins à l’église Saint-Jean de Cour à Lausanne avec la participation d’un petit chœur d’enfants de Thierrens.

Florence Grivat, c’est 40 ans de vie commune avec le chœur Calliope ! C’est en effet en étudiant le grec et le latin au gymnase qu’elle rassemble ses amis autour du plaisir de chanter.

En parallèle à ses études de piano au Conservatoire de Lausanne et de chant avec Arlette Chédel à Genève, elle développe une intense activité pédagogique. Elle fait travailler des comédiens qui chantent dans des spectacles, en prépare les chœurs et tient de petits rôles de soprano dans des projets d’opérette et d’opéra, ou encore d’oratorios.

Mais le chœur Calliope reste son « laboratoire » musical de prédilection ! De nombreux concerts en Suisse romande, mais aussi à l’étranger, des programmes riches et variés témoignent de ce long compagnonnage.

Florence Grivat fait du coaching vocal avec de nombreux chœurs en Suisse romande.

Depuis 15 ans, elle enseigne la musique aux enfants de l’école de Thierrens où elle a fondé un chœur avec lequel elle monte des comédies musicales.

Depuis 7 ans, elle a repris la direction du chœur de l’Aurore à Chapelle-sur-Moudon avec lequel elle met sur pied des spectacles musicaux, comme Mamma Mia en 2014.

Elle se ressource en promenant son chien dans la forêt et en cultivant son jardin.

Site officiel

Chœur L’Alouette, Bursins (VD)

Groupe choral fondé en 1939, l’Alouette de Bursins n’a connu que trois directeurs : Colette Mosetti, René Martinet et Ferran Gili-Millera, en poste depuis 1992. Le chœur mixte se compose de 40 membres, issus de la Côte vaudoise, débordant jusqu’à Genève et même en France voisine.

Son répertoire va de la Renaissance à nos jours, avec à la fois une attention particulière au folklore romand et un grand engagement dans la création d’œuvres nouvelles.

Parallèlement au travail du répertoire populaire et aux créations, l’Alouette s’associe depuis quelque temps à d’autres chœurs pour présenter des programmes classiques : l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns, Carmina Burana de Orff, le Requiem de Fauré, la 2e Symphonie Mendelssohn, Ivan le Terrible de S. Prokofiev et le Requiem de Verdi.

Lauréate de la Fête Suisse de Chant en Valais, avec mention excellent, l’Alouette a chanté dans bon nombre de cantons suisses ; les dernières années, elle a participé aux Gesangfeste de Seon (AG) et de Reinach (BL), remportant aussi, dans les deux cas, la mention excellent.

A l’étranger, le chœur s’est produit à plusieurs reprises en France, ainsi qu’en Belgique, Espagne, Allemagne, Bulgarie, Angleterre, Irlande et tout récemment à Monaco.

Site officiel