Alejandro Meerapfel, baryton


Alejandro Meerapfel, baryton
Alejandro Meerapfel, baryton

Nos répétitions viennent de se terminer ! Il ne reste maintenant plus que la générale et vous pourrez nous entendre les 20 et 27 novembre au Sentier et à Vevey. Aujourd’hui, rencontrez notre baryton, Alejandro Meerapfel, que vous avez déjà entendu dans le rôle-titre de Nabucco lors de notre production de 2018.

Alejandro Meerapfel est diplômé en Arts Musicaux de l’Universidad de las Artes de Argentina et de l’Institut Supérieur d’Art en classe de chant au Teatro Colón. Il a reçu de précieux conseils de maîtres tels que Lucka Jerman, Ricardo Yost, Carlos Vilo et Ruggiero Orofino. Il est fréquemment invité en Europe et en Amérique en tant que soliste pour interpréter opéras et oratorios et a remporté de nombreux prix, dont en particulier le premier prix du Concours de chant à Athènes et le prix Clarín.

Pendant quinze ans, il intègre les troupes des principaux théâtres d’Argentine. Il est apparu fréquemment sur les grandes scènes d’Amérique latine et d’Europe, dans les rôles d’Aeneas (Didon et Enée, Purcell), Marcello (La Bohème, Puccini), Leporello (Don Giovanni, Mozart), Guglielmo (Così fan tutte, Mozart), Valentin (Faust, Gounod), Rodrigo (Don Carlo, Verdi) ainsi que dans le rôle-titre de Richter, opéra de chambre de Mario Lorenzo. La Passion selon Saint-Matthieu et La Passion selon Saint-Jean de Bach ainsi que les Requiems de Brahms, Fauré et Mozart font également partie de son répertoire. Il a chanté en tant que soliste dans des salles telles que le Teatro Colón de Buenos Aires, le Konzerthaus de Vienne, le Victoria Hall et le Grand Théâtre de Genève, l’Auditorium de Barcelone, le Hebbel-Theater de Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Théâtre des Champs-Elysées ou encore le Théâtre de Caen.

Il a participé aux enregistrements de Judas Macchabée de Haendel, du Dramma per musica de Bach, du Phénix du Mexique de Sor Juana Inés de la Cruz et de Nabucco, oratorio de Michelangelo Falvetti, au festival d’Ambronay. Il s’est produit à Versailles et à Bruxelles, aux côtés de la Cappella Mediterranea dirigée par Leonardo García Alarcón, et était Germont dans une nouvelle production de La Traviata au Festival de Moutier, sous la direction de Facundo Agudín.

En 2016, il chante dans Bomarzo de Ginastera, avec le National Symphony Orchestra, Romulus der Grosse, création d’Andreas Pflüger à Bâle, Fidelio de Beethoven, Die Soldaten de Zimmermann et la Huitième Symphonie de Mahler au Teatro Colón. Il interprète également Sancho Panza (Don Quichotte, Massenet) à Neuchâtel. En 2017, il chante Les Trois Sœurs (Eötvös), Der Rosenkavalier (Strauss), La Traviata (Verdi) et Andrea Chénier (Giordano) au Teatro Colón et se produit à l’Opéra de Dijon et au Concertgebouw d’Amsterdam.

Récemment, il a enregistré le rôle de Pluton (L’Orfeo, Monteverdi) pour le label Alpha avec la Cappella Mediterranea et a chanté en tant que soliste Le Messie de Haendel en Suisse avec l’orchestre « Musique des Lumières ». En 2018, il interprète Nabucco (Verdi) dans le rôle-titre à la cathédrale de Lausanne, avec l’orchestre Amabilis sous la direction de Ferran Gili-Millera. Il vit actuellement avec sa famille à Dijon, en France.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :