En savoir plus sur le programme de nos prochains concerts

Nos concerts du 24 et 26 juin approchent, et c’est le moment de vous en dévoiler un peu plus sur notre programme. Prenez un moment pour découvrir certaines des œuvres que nous allons interpréter en naviguant à travers ces articles écrits en février à l’occasion de notre concert à Orbe.

G. Rossini – Air de Rosina, Il Barbiere di Siviglia (Acte I)

V. Bellini – Airs d’Amina, La Sonnambula

J. Offenbach – Airs de La Périchole

G. Rossini – Air de Rosina, Il Barbiere di Siviglia (Acte I)

Après une représentation le 13 février 2022 au temple d’Orbe, la soprano Anne Ramoni et Amabilis se produisent de nouveau les 24 juin à Lausanne et le 26 juin à Rolle. Nous vous distillons quelques textes durant cette semaine pour vous donner quelques indices sur le programme et susciter l’envie d’assister à ces concerts !

Rosine, une orpheline de sang noble, est pupille du docteur Bartolo qui la garde jalousement chez lui dans la perspective de l’épouser. Or le comte Almaviva, aussi amoureux d’elle, vient lui chanter une sérénade sous ses fenêtres sous les traits d’un étudiant sans fortune, « Lindor ».
Rosine, tombée sous le charme, répond à « Lindor » en lui écrivant un billet qu’elle espère lui faire passer un peu plus tard par l’intermédiaire du barbier Figaro.

Continuer la lecture de « G. Rossini – Air de Rosina, Il Barbiere di Siviglia (Acte I) »

V. Bellini – Airs d’Amina, La Sonnambula

Après une représentation le 13 février 2022 au temple d’Orbe, la soprano Anne Ramoni et Amabilis se produisent de nouveau les 24 juin à Lausanne et le 26 juin à Rolle. Nous vous distillons quelques textes durant cette semaine pour vous donner quelques indices sur le programme et susciter l’envie d’assister à ces concerts !

Amina, une orpheline du village, est promise à Elvino, jeune et riche fermier. Or, lors d’une crise de somnambulisme, elle a oublié un mouchoir dans la chambre du comte Rodolfo, laissant croire ainsi à tous qu’elle a trahi Elvino. Ce dernier, blessé dans son orgueil, va alors retirer l’anneau offert à Amina pour leurs fiançailles et annonce vouloir désormais épouser Lisa, la galante aubergiste.

Amina apparaît alors aux yeux de tous dans une crise de somnambulisme et chante son désespoir.

Continuer la lecture de « V. Bellini – Airs d’Amina, La Sonnambula »

J. Offenbach – Airs de La Périchole

Après une représentation le 13 février 2022 au temple d’Orbe, la soprano Anne Ramoni et Amabilis se produisent de nouveau les 24 juin à Lausanne et le 26 juin à Rolle. Nous vous distillons quelques textes durant cette semaine pour vous donner quelques indices sur le programme et susciter l’envie d’assister à ces concerts !

Lima, au Pérou : la Périchole et Piquillo sont chanteurs de rue et amants, la vie est dure et ils peinent à joindre les deux bouts. Alors que Piquillo est parti chercher à manger, le Vice-Roi passant par là remarque la Périchole et lui offre de l’inviter à sa Cour. Poussée par la faim, elle accepte, non sans laisser sur place une lettre à son amant.

Continuer la lecture de « J. Offenbach – Airs de La Périchole »

« Die Heimkehr aus der Fremde » de Mendelssohn, par F. Gili-Millera

Mendelssohn bei Goethe

Die Heimkehr aus der Fremde est un court opéra de caractère comique (un singspiel, plus exactement) composé par Felix Mendelssohn à l’âge de 20 ans, pendant son premier voyage en Angleterre, pour commémorer les noces d’argent de ses parents.

Continuer la lecture de « « Die Heimkehr aus der Fremde » de Mendelssohn, par F. Gili-Millera »

Le concerto pour violon de Beethoven, par F. Gili-Millera

a a bronze statue of ludwig van beethoven

L’accueil mitigé du seul Concerto pour violon de Beethoven lors de sa création eut comme raison l’incompréhension de la démarche du compositeur, pour qui il était plus important d’établir un dialogue entre soliste et orchestre que d’étaler des passages de pure virtuosité. La critique vit, au contraire, un manque de cohérence, un amoncellement touffu et décousu d’idées, et un vacarme continuel. Ce n’est que quelques décennies plus tard que fut comprise sa conception, indépendante de toutes modes superficielles, et que l’on reconnut le superbe travail thématique et de développement, qui repoussait les limites de la forme traditionnelle du concerto telle qu’on la connaissait à l’époque.

Continuer la lecture de « Le concerto pour violon de Beethoven, par F. Gili-Millera »

Notre concert avec Alexandre Dubach, par F. Gili-Millera

Ces dernières années, l’Orchestre Amabilis a eu l’occasion de se produire aussi bien avec des jeunes solistes qui entament une carrière prometteuse qu’avec des concertistes confirmés jouissant déjà d’une réputation internationale. Le concert des 8 et 9 octobre appartient à cette deuxième catégorie. En effet, Amabilis a aujourd’hui le grand honneur d’accompagner Alexandre Dubach. Et lorsqu’un orchestre comme le nôtre a cet immense privilège, il est légitime de vouloir en tirer le plus grand parti et de proposer au public de plus longs moments de bonheur musical.

Continuer la lecture de « Notre concert avec Alexandre Dubach, par F. Gili-Millera »
%d blogueurs aiment cette page :