Ahlima Mhamdi, mezzo-soprano

Ahlima-Mhamdi

La mezzo-soprano franco-marocaine Ahlima Mhamdi a commencé sa formation d’art dramatique au Conservatoire de Châtillon. Diplômée d’une Licence d’études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle et d’un cursus de comédie musicale au Conservatoire du 9ème arrondissement de Paris,elle y intègre par la suite la classe d’art lyrique d’Anne Constantin, puis le CNSMD de Lyon dans la classe d’Isabelle Germain et Fabrice Boulanger, où elle a obtenu en 2013 son prix Mention Très Bien à l’unanimité avec les félicitations du jury.

Sur scène, elle interprète entre autres les rôles de Rosina (Il Barbiere di Siviglia, Rossini), Isolier (Le Comte Ory, Rossini), Arsamene (Serse, Haendel), Orlovsky (Die Fledermaus, J. Strauss), Charlotte (Werther, Massenet), Mrs Quickly (Falstaff, Verdi), Anita (West Side Story, Bernstein). Lors de ces productions, elle travaille avec de grandes personnalités comme Jean-Christophe Spinosi, Alain Garichot, Jean-Paul Fouchécourt, Jean Lacornerie…

En concert, elle aborde autant l’oratorio baroque que la musique contemporaine : elle est soliste dans le Gloria (Vivaldi), les Requiem de Mozart et Duruflé, le Stabat Mater (Dvorák), la 9ème Symphonie (Beethoven) et chante l’Alt-Rapsodie (Brahms) ou encore la pièce contemporaine pour voix, violon et cymbalum Vier Lieder nach T. Bernhard de Luca Antignani.

Lors de ses nombreux récitals, elle se produit sur les scènes de l’opéra d’Avignon, de Saint-Etienne, l’Auditorium de Lyon, la Salle Molière, Les Bouffes du Nord, l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, la Basilique de Fourvière, les Subsistances, le Palais de l’Europe…

Elle est admise au Nouveau Studio de l’Opéra de Lyon pour la saison 2011/2012. Elle est nommée « Révélation lyrique de l’ADAMI » pour l’année 2013 et « Jeune Talent lyrique 2013 » à l’Opéra-Théâtre d’Avignon par Raymond Duffaut. Elle a remporté un grand succès au Grand Théâtre de Genève dans le rôle de Fenena dans Nabucco puis, dans ce même théâtre, dans le rôle de Maddalena dans Rigoletto. Elle a chanté le rôle-titre de Carmen au festival d’Alden Biesen, en Belgique, ainsi que Preziosilla dans La Force du Destin et et Martine dans Le Médecin malgré lui de Gounod au Grand Théâtre de Genève. Plus récemment, elle a chanté Meg Page dans Falstaff, toujours à Genève, ainsi que le Requiem de Verdi à Brest avec l’Ensemble Matheus ; et elle vient de faire ses débuts aux Chorégies d’Orange dans le rôle de Flora Bervoix dans La Traviata. Parmi ses projets, le rôle-titre de Carmen à l’Opéra de Minsk, en Biélorussie, et le rôle de Smeton dans Anna Bolena, de Donizetti, à l’Opéra d’Avignon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *