Tiago Cordas, baryton


Tiago Cordas s’initie au chant et au piano dès son enfance dans le cadre familial et religieux. Il entreprend ses études de chant en premier avec Mme Marie-Lise de Montmollin à La Chaux-de-Fonds puis au Conservatoire de Neuchâtel avec M. Charles Ossola. Il a obtenu son certificat de fin d’études de chant en 2003 avec mention très bien. Il poursuit ensuite son travail avec M. Rubén Amoretti dans l’Académie McA à Neuchâtel et a pu aussi se perfectionner avec M. Alain Fondary en France.

Comme soliste avec un octuor dont il fut un des membres fondateurs, il aborde le répertoire baroque (Gabrieli, Palestrina, Lotti, Byrd, Buxtehude, Schütz…) et contemporain (Arvo Pärt, Rainer Maria Rilke, Bernard Reichel,…) dans divers endroits de Suisse et de France. Il s’est aussi produit dans des concerts de musique sacrée tels que la cantate 106 « Actus tragicus » de J.-S. Bach, la Messe en sol majeur de F. Schubert ou encore la Messa di Gloria de G. Puccini.

Il a participé à divers récitals d’airs d’opéra (Tosca, Les Noces de Figaro, Don Giovanni, Cosi Fan Tutte, Carmen, …), en particulier le spectacle récital « Mozart, l’Italien. Passionnément » dans le cadre de Nuithonie à Fribourg de même qu’à la tournée de « Tango mon amour » en Suisse, notamment à l’Auditorium Stravinsky. Il a été engagé comme soliste dans Apollon et Hyacinthe de W. A. Mozart, La Veuve Joyeuse de Franz Lehar de même que La vie parisienne de J. Offenbach. On a pu le voir interpréter les rôles de Geronimo dans « Il Matrimonio Segreto » de Domenico Cimarosa, de Zarastro dans la Flûte enchantée de W. A. Mozart ou celui de Zuniga dans « Carmen » de Bizet. Il a aussi assuré le rôle d’Angelotti dans Tosca de G. Puccini, celui du moine dans Don Carlo de G. Verdi et en particulier le rôle phare qu’est celui du Barbier de Séville de G. Rossini.

Parmi les lieux où il s’est produit relevons l’Heure Bleue et la Salle de musique à La Chaux-de-Fonds, avec l’Avant-Scène opéra à Colombier, le Théâtre de Düdingen, celui du Passage à Neuchâtel, celui de Fribourg et celui de Vevey, ainsi que la Salle de Métropole de Lausanne où il a tenu le rôle de Brander dans la Damnation de Faust de H. Berlioz en version concert.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.