J.-Ph. Rameau, Les Indes galantes

Par Ferran Gili-Millera, directeur musical d’Amabilis

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) consacre la plus grande partie de sa production à la scène et mène le dernier Baroque français à son apogée, s’opposant avec force aux canons de l’opéra italien. Dans ce domaine, sa création la plus célèbre est l’opéra-ballet « Les Indes galantes », créé en 1735. Comme toutes les œuvres de son genre, il est composé d’un prologue et plusieurs « entrées », quatre dans ce cas particulier. En effet, dans l’opéra-ballet on ne parle pas d’actes, mais d’entrées, dans la mesure où chacune de ces parties présente un argument indépendant de toutes les autres, et elles ne sont reliées que par un thème commun. Les intermèdes dansés, dont le prétexte est fourni par l’action, occupent une place prépondérante. Continuer la lecture de « J.-Ph. Rameau, Les Indes galantes »

Eric Artz, piano

EricArtz-portrait-landscape

Eric Artz commence le piano à 7 ans au Conservatoire de Cholet (Maine et Loire) ou il obtient à l’âge de 10 ans seulement le diplôme de fin d’étude.

Il entre au CRR de Paris l’année suivante et obtient un 1er Prix de piano.

Admis à 14 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris chez Nicholas Angelich et Roger Muraro et obtient une mention très bien en Master puis le diplôme d’Artiste DAI du CNSM (3ème cycle de Perfectionnement, Doctorat). Continuer la lecture de « Eric Artz, piano »

Rapport à la danse à travers les âges et les lieux

Watteau-Bal-1717
Par Ferran Gili-Millera, directeur musical d’Amabilis

Le programme est conçu comme une synthèse entre le monde oriental et occidental ; plus particulièrement, entre la musique française et la musique slave, aussi vaste que cette terminologie puisse paraître. L’écart temporel des œuvres proposées empêche bien entendu toute comparaison – celle-ci n’est de loin pas le but de ce concert, mais permet de rapprocher le baroque et le romantisme à travers un élément essentiel de l’histoire de la musique : la danse. Continuer la lecture de « Rapport à la danse à travers les âges et les lieux »

Baroque, Classicisme et Romantisme avec les sœurs Berthollet

Par Ferran Gili-Millera, directeur musical d’Amabilis

Si le plan le plus habituel pour un concert de musique classique est celui d’un programme tel que « Ouverture – Concerto – Symphonie », Amabilis transgresse aujourd’hui – de nouveau – la règle traditionnelle, en présentant un programme constitué uniquement d’œuvres concertantes.

Dans le sillage des concerts d’il y a deux ans avec Timothée et Domitille Coppey, frère et sœur, accompagnés de Meghan Behiel, musiciens qui nous ont laissé un excellent souvenir du Triple concerto de Beethoven et de l’Introduction et Allegro appassionato de Schumann, en plus d’un enflammé Estro armonico de Vivaldi, Amabilis accueille de nouveau deux membres d’une même fratrie, deux jeunes musiciennes qui ont déjà entamé une brillante carrière internationale ; qui plus est, dont l’une d’entre elles excelle tout autant avec deux instruments différents. Il est donc tout à fait logique que le répertoire de ce soir tourne entièrement autour de ces deux personnalités, avec des œuvres mettant en valeur leurs qualités artistiques et leur extraordinaire complicité. Continuer la lecture de « Baroque, Classicisme et Romantisme avec les sœurs Berthollet »

Camille Berthollet, violoncelle et violon & Julie Berthollet, violon

Soeurs-Berthollet

Crédit photo: Simon Fowler

Julie Berthollet,  née en 1997 à l’Ile Maurice, Franco-Suisse, a débuté le violon à 4 ans à Annecy et a poursuivi son cursus à Genève en 2006. Julie a aussi étudié avec Mimi Zweig à la Jacob School of Music à Bloomington durant trois étés. Elle a suivi les cours de violon une année dans la « Zakhar Bron School of Music » à Zurich. Elle a ensuite étudié à Vienne dans l’école Amadeus. Elle termine son bachelor avec Mihaela Martin à la Haute Ecole de Musique de Genève. Continuer la lecture de « Camille Berthollet, violoncelle et violon & Julie Berthollet, violon »

Pierre Héritier, baryton

Né dans une famille de musiciens, le baryton suisse Pierre Héritier est plongé dans le chant dès son plus jeune âge. Tout d’abord au sein de la Schola des Petits Chanteurs de Sion, placée alors sous la direction de son père, Bernard Héritier, puis dans les rangs de la Maîtrise de la Cathédrale de Sion et du chœur Novantiqua. Continuer la lecture de « Pierre Héritier, baryton »

Raphaël Favre, ténor

Né à La Chaux-de-Fonds, Raphaël Favre commence l’étude du chant avec Marie-Lise de Montmollin et poursuit sa formation au conservatoire de sa ville natale, avec un diplôme d’enseignement en 2000. Il se perfectionne ensuite avec Christoph Prégardien à la Haute école de musique de Zurich, où il obtient un diplôme de concert en 2004 et un diplôme de soliste en 2006. Continuer la lecture de « Raphaël Favre, ténor »

Chœur Résonances, Genève

Résonances

Le chœur Résonances a été créé par Jacqueline Bruyere en 1991 au sein du Conservatoire Populaire de Musique Danse Théâtre de Genève.

Il est composé de trente-cinq choristes amateurs enthousiastes.

Il est un outil de développement et de formation : c’est par leur pratique constante que les choristes progressent dans la connaissance et l’interprétation musicale, ainsi que dans leur développement vocal. Tous peuvent vivre la musique dans ce qu’elle a de plus universel. Continuer la lecture de « Chœur Résonances, Genève »